Quand quête de sens rime avec...
mécénat de compétences

Mobilisez votre entreprise et engagez vos salarié·e·s en leur proposant des actions concrètes à impact social et environnemental.

Aujourd’hui, plus que jamais, les collaborateur·trice·s se questionnent sur le sens de leur travail. Si la volonté d’exercer une profession qui répond aux enjeux sociétaux contemporains est déjà bien ancrée dans le cœur des millenials, elle se répand désormais chez un grand nombre d’actifs. Les entreprises ne peuvent plus l’ignorer. Attirer, fidéliser et retenir les talents, c’est répondre à ces nouvelles attentes. Oui, mais comment faire ? Team buildings solidaires, challenges à impact, mécénat de compétences, ça vous parle ? Par ici, on vous explique tout ! 🚀

La quête de sens au travail :
un enjeu majeur pour les entreprises

quête de sens au travail

Reprenons depuis le début. Sens au travail, quèsaco ? En 2017, Deloitte et l’APEC tentent déjà de répondre à cette question complexe. Sans tirer de conclusions hâtives, ils considèrent que le sens au travail est propre à chacun. Un souhait fait cependant consensus : l’envie d’exercer un métier ayant un impact positif sur la société.

Quelques chiffres édifiants

🧐 44% des actifs en France ne trouvent plus de sens au travail ou brown out. (Source : Baromètre National du Bonheur au Travail, 2017)

🙌 Pour 87% des salarié·e·s, trouver du sens au travail est perçu comme « important » (Source : Sens au travail ou sens interdit, Deloitte, 2017)

🌱 86% des jeunes diplômés cherchent en priorité un travail stimulant et en phase avec leurs valeurs, et 52% souhaitent un métier qui serve l’intérêt général. (Source : Baromètre IPSOS-CGE-BCG Grandes écoles 2018)

Si la quête de sens au travail tend à se propager depuis plus de quatre ans, la crise sanitaire a eu un effet accélérateur. Elle a engendré un « choc de carrière important, conduisant l’individu à se questionner sur la cohérence entre son travail et ses valeurs » (P. de Becdelièvre et F. Grima).

Des changements structurels sont en cours, traduisant une prise de conscience collective et une quête de sens pour chaque citoyen. L’un de ces progrès doit être le développement du mécénat de compétences qui profite à tous, salariés, associations, bénéficiaires et entreprises. (Source : 2ème baromètre du mécénat de compétences, édition 2020).

Augustin de Romanet, Président-directeur général du Groupe ADP

Le mécénat de compétences :
une solution innovante et attrayante

mécénat de compétences nuage de mots

Pro bono, mécénat et bénévolat de compétences… Trois appellations différentes pour une mission commune : contribuer à la construction d’un monde plus durable, plus solidaire et plus juste. Commençons par leur définition 📝

👉  Le pro bono, du latin pro bono publico – pour le bien public – désigne « la pratique d’un engagement non-intéressé (à titre financier) de professionnels mettant leurs compétences dans des initiatives d’intérêt général ». (Source : pointdroit.com)

👉 Le mécénat de compétences « consiste à mettre à disposition les compétences professionnelles ou humaines des salariés de l’entreprise, pour réaliser des actions d’intérêt général au service d’une association, sur leur temps de travail. » Définition de l’IFOP, 2020.

👉 Le bénévolat de compétences : l’entreprise met à disposition d’une association les compétences professionnelles ou humaines des collaborateurs sur leur temps libre, et apporte son appui organisationnel, financier ou matériel.

On vous aide à y voir plus clair

Pro bono :

☑️ Compétences professionnelles
⬜ Compétences personnelles

☑️ Temps de travail*
⬜ Temps libre 

Mécénat de compétences :

☑️ Compétences professionnelles
☑️ Compétences personnelles

☑️ Temps de travail
⬜ Temps libre

Bénévolat de compétences :

☑️ Compétences professionnelles
☑️ Compétences personnelles

⬜ Temps de travail
☑️ Temps libre

*À noter qu’à l’origine, le pro bono est pratiqué dans les cabinets d’avocats. Ces derniers exercent généralement en profession libérale. La frontière entre temps de travail et temps libre est donc assez ténue. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Pourquoi mettre en place le mécénat de compétences, lorsque le bénévolat de compétences permet aux collaborateur·trice·s de s’impliquer pour des causes qui leur tiennent à cœur sur leur temps libre ? Parce que les deux principales raisons de l’absence d’engagement bénévole chez les actifs sont les suivantes : 46% évoquent le manque de temps et 29% le manque d’occasions (étude France Bénévolat / IFOP, 2019).

Le mécénat de compétences s’avère alors être LE dispositif le plus adapté pour répondre en même temps à la quête de sens des salarié·e·s et au manque de temps libre et d’occasions mentionné précédemment.

Devenez acteur d'un monde meilleur, inscrivez-vous à la newsletter !

Recevez des actions, conseils et bonnes pratiques pour vous permettre d’agir pour une société plus durable et solidaire !

En cas de non chargement du formulaire, cliquez ici pour continuer.

Les atouts du mécénat de compétences
en quelques mots

bulles épanouissement valeurs implication fierté
    • Épanouissement : offrir aux collaborateur·trice·s la possibilité de mettre à profit leurs savoir-faire et savoir-être au service d’associations, c’est leur donner l’opportunité de redonner du sens à leurs compétences, et donc à leur travail.

 

    • Valeurs : proposer aux collaborateur·trice·s des missions à impact, c’est les aider à défendre des causes qui leur sont chères, et ce dans un contexte professionnel. En parfaite adéquation avec les valeurs prônées par l’entreprise, ils ont envie de les représenter sous forme d’actions concrètes.

 

    • Implication : avoir la possibilité de s’investir pour des causes sociales et solidaires grâce au temps dégagé par l’entreprise, c’est gagner en énergie, en motivation et en compétences dans tous les domaines, aussi bien personnellement que professionnellement.

 

    • Fierté : se lever chaque matin, en ayant la satisfaction d’apporter sa pierre à l’édifice pour la construction d’un monde plus durable et solidaire, grâce à une entreprise qui nous offre la possibilité de le faire, c’est être fier·ère de soi, de son travail, et de ses choix professionnels.

 

Vous l’aurez compris, un collaborateur engagé sera le meilleur ambassadeur de l’image de votre entreprise. Il sera fier d’appartenir à votre société et en défendra ses valeurs. Cela aura un effet positif sur votre marque employeur. Le dispositif du mécénat de compétences permet non seulement de fidéliser mais aussi d’attirer de nouveaux talents, eux-mêmes en quête de sens. Il sera également l’un des témoins de votre démarche RSE (Responsabilité Sociale de l’entreprise) et contribuera à la renforcer.

Pour Marianne Eshet, déléguée générale de la Fondation SNCF, le mécénat de compétences est en outre primordial pour l’esprit du groupe :

L'engagement donne du sens à sa vie personnelle et professionnelle, renforce la cohésion au sein des équipes et le décloisonnement entre les entités, développe de nouvelles compétences et contacts, apportant ouverture d'esprit, capacité d'adaptation, prise d'initiative, ingéniosité. En coachant des jeunes, on peut révéler ses qualités managériales par exemple ». (Extrait du hors-série « Les Echos-Connaissance des Arts : Le mécénat en France 2018 »).

Marianne Eshet, déléguée générale de la Fondation SNCF

Des chiffres clés à retenir

👉 77% des salarié·e·s notent que l’expérience du mécénat de compétences a « augmenté leur attachement à l’égard de l’entreprise » (contre 67% en 2018).

👉 98% des salarié·e·s trouvent que la démarche « donne l’image d’une entreprise en phase avec son temps ».

(Source : 2ème baromètre du mécénat de compétences, édition 2020).

Le saviez-vous ?

Le mécénat de compétences donne droit à une défiscalisation à hauteur de 60% du coût réel de la mise à disposition. Cela correspond au salaire incluant les charges sociales et patronales. Le montant défiscalisable est limité à 0,5% du chiffre d’affaires annuel hors taxe.

La loi n’impose aucun montant minimal de chiffre d’affaires ni de don. Cela permet aux entreprises de toutes tailles, de soutenir les projets de leur choix et de bénéficier de l’avantage fiscal lié au mécénat.

Source : CCI Île-de-France Entreprises

Tous ces avantages sont assortis de la plus belle des satisfactions pour les dirigeant·e·s d’entreprise et leurs départements RH et/ou RSE : celle de participer à la construction d’un monde meilleur, grâce au partage des compétences de leurs collaborateur·trice·s au service d’associations d’utilité sociale et solidaire. 💚

🤫 On entend déjà les : « Oui mais… », ou encore « Et concrètement, comment on fait ? ». N’ayez crainte, nous sommes là pour vous accompagner.

Vos hésitations, nos solutions 💡

[Parce que ça rime aussi !]

quête de sens
actions solidaires

Petit tour d’horizon des questions que vous vous posez fréquemment :

    • Question n°1 : Le mécénat de compétences, c’est nouveau ?

      ✔ ️ Eh bien non ! Même s’il est encore peu connu du grand public, le mécénat de compétences est né en France dans les années 1990. Il a été institué par la loi n° 2003-709 du 1er août 2003 relative au mécénat, aux associations et aux fondations, dite « loi Aillagon ». (Source : Injep, 2020).

    • Question n°2 : Des entreprises l’utilisent déjà ?

      ✔ Aujourd’hui en France, 54% des grandes entreprises mécènes pratiquent le mécénat de compétences. Des chiffres en constante augmentation depuis 4 ans, signe du dynamisme de ce dispositif. (Source : 2ème baromètre du mécénat de compétences, édition 2020).

    • Question n°3 : Est-ce réservé aux grands comptes ?

      ✔ Pas du tout ! 22% des ETI et 18% des PME l’utilisent déjà. (Source : 2ème baromètre du mécénat de compétences, édition 2020). D’ailleurs, afin d’encourager les entreprises de petites tailles à le mettre en place, les députés ont adopté en 2019, dans la loi Pacte, le rehaussement du plafond alternatif des TPE à 20.000 euros. (Pour en savoir plus : Ministère de la culture).

    • Question n°4 : Est-ce complexe à mettre en place ? Cela prend-il du temps ?

      ✔ Des start-up de l’ESS comme Day One ont justement pour vocation de vous accompagner et de vous faire gagner du temps. Comment ? En vous fournissant des solutions clés en main : documents juridiques et fiscaux, plateforme d’engagement, réseau solidaire d’associations, missions variées, programmes sur-mesure et suivi personnalisé.

    • Question n°5 : Comment faire pour ne pas se tromper au niveau de la défiscalisation ?

      ✔ Accompagnée d’une équipe de juristes experts sur le sujet, Day One est là pour vous guider, que ce soit pour la mise en place du dispositif, le choix des partenaires ou encore les questions de fiscalité. Que vous souhaitiez vous engager seul·e ou accompagné·e, nous vous invitons à vous rendre sur le site du Service-Public.fr. Vous y trouverez les textes de loi et décrets relatifs au sujet ainsi que le Cerfa spécialement conçu pour la défiscalisation.

    • Question n°6 : Quelles sont les organisations / associations éligibles au mécénat de compétences ?

      ✔ Toute organisation labellisée « d’intérêt général » est éligible au dispositif. Chez Day One, la volonté a été de sélectionner des associations locales – apolitiques et non religieuses – en métropole et dans les territoires, répondant aux 17 Objectifs du Développement Durable (ODD) de l’ONU. Ils font d’ailleurs l’objet de filtres de recherches sur notre plateforme d’engagement. Les entreprises et leurs salariés peuvent aussi proposer les associations qu’ils ont à cœur de soutenir.

mécénat de compétences cercle vertueux

🎯 Pour résumer, le mécénat de compétences c’est :

👉LA solution pour booster la RSE et l’épanouissement des collaborateurs·trice·s
👉 Accessible à TOUTES les entreprises et TOU·TE·S leurs salarié·e·s
👉100% vertueux pour tou·te·s (entreprises, volontaires et associations)

Et Day One c’est LA startup all in one, qui allie le meilleur de la technologie et de l’humain pour faciliter vos démarches RSE et permettre à vos collaborateurs de contribuer à un monde meilleur ! 🌱

Le témoignage d’Arnaud Laurent, Responsable RSE d’Extia :

Se lancer dans un programme de mécénat de compétences, c’est prendre en compte l’énergie à déployer et le temps nécessaire pour les démarches administratives & fiscales et pour aller chercher de vrais projets. C’est un vrai métier ! L’offre Day One est très intéressante et simple à mettre en place. Leur accompagnement personnalisé allège grandement la tâche, on en ressort qu’avec l’expérience positive.

Arnaud Laurent, Responsable RSE d’Extia

PARTAGER L’ARTICLE SUR