Découvrez 4 films d’étudiants en audiovisuel imaginés pour soutenir des associations

Le mécénat de compétences, version étudiante !

Voici le résultat d’une année de travail des élèves de l’école EMIC, qui ont utilisé leurs compétences métier au profit d’associations œuvrant pour l’environnement.

Group 4296 1

Cette année encore, les étudiants du MBA Production TV, Digital & Cinéma ont mobilisé leur créativité au service d’associations sélectionnées par Day One. Dans le cadre du workshop « Raconter pour Engager » dirigé par Simon Le Tavernier, ils ont travaillé en collaboration avec ces associations afin de produire 4 vidéos-manifestes qui font connaître les actions et le message de ces dernières… L’environnement était à l’honneur de cette seconde édition !

Les films ont été projetés au cinéma Luminor à Paris, devant un jury composé de Bernard Sizey, Simon Le Tavernier, Matt Mather (producteur artistique de Koh-Lanta et Fort Boyard), Thomas Baurez (journaliste cinéma), ainsi que Coline Auguin (responsable des partenariats associatifs chez Day One). L’un d’entre eux a obtenu la palme du film coup de cœur… 🌿

4 films pour nous reconnecter à la nature

Nominé n°1 : la réalité d’un monde sans abeilles

Synopsis

Ce premier court-métrage nous laisse le temps de suivre un groupe d’amis sur 10 ans, à travers les fêtes d’anniversaire des 23 ans puis des 33 ans de Julie. Un événement majeur s’est produit au cours de ces 10 ans : les abeilles ont disparu, et cela se ressent même jusque dans les cadeaux surprenants que reçoit Julie…

À propos de l’association Happyculteur

Sa mission est d’accompagner les citoyen·nes qui souhaitent s’engager à leur échelle pour la protection de l’abeille et de la biodiversité, grâce à une apiculture accessible et raisonnée. Happyculteur, c’est aussi une école parisienne d’apiculture qui forme chaque année une promotion d’une trentaine d’élèves.

Court-métrage « Un monde sans ailes »
Produit par Cime Productions pour l’association Happyculteur.
Avec Sandra Neves, Catia Da Silva, Bruce Edouard, Benoit Fucile, Lucien Michel et Alessia Zammit.

Nominé n°2 : la parole d’un enfant pour sauver la planète

Synopsis

Il paraît que les enfants ont toujours raison. Celui-ci a beaucoup de conseils à donner à ses parents pour prendre soin de la planète. Mais en réalité, nous aurions toutes et tous intérêt à l’écouter.

À propos de l’association La Sauge

La Sauge reconnecte les citadin·nes avec le milieu agricole et donc avec leur alimentation, dans le respect des écosystèmes vivants. Elle propose pour cela des activités pédagogiques et ludiques axées sur la pratique du jardinage (jardins d’entreprise, jardins partagés, programme pour les jeunes publics).

Court-métrage « La Sauge »
Produit par Cime Productions pour l’association La Sauge.
Avec la voix de Tidiane Sine.

Nominé n°3 : la ferme comme nouveau départ

Synopsis

Sam accomplit son travail d’intérêt général (TIG) dans une ferme, où il arrive à reculons et en retard dès le premier jour. Il y fera toutefois une rencontre attendrissante qui lui redonnera le sourire en même temps qu’un supplément de confiance en lui. 

À propos de l’association Les Fermes d’Espoir

L’association Les Fermes d’Espoir s’engage à éduquer en faisant de la ferme un espace pédagogique pour les plus jeunes, mais aussi pour les repris de justice afin de lutter contre la récidive.

Court-métrage « La ferme de l’espoir »
Produit par Cime Productions pour l’association Les Fermes d’Espoir.
Avec Yanis Messafri, Julien Boucher, Marie Croset et Farid Melik.

🌿 Nominé n°4 : le don comme arme contre le gaspillage alimentaire et la précarité (coup de 💚 du jury)

Synopsis

L’écran divisé en deux semble vouloir opposer les personnages. Nous découvrons d’un côté une boulangère, de l’autre un étudiant. Puis d’un côté un travailleur dans un supermarché, de l’autre la mère d’un petit garçon. Leurs vies paraissent bien différentes, ce qui n’empêchera pas leurs destins de se croiser d’une belle manière.

À propos de l’association HopHopFood

Et si on pouvait lutter à la fois contre le gaspillage alimentaire et la précarité ? C’est le pari réussi de HopHopFood ! L’association met en relation, via son application de dons, les particuliers qui n’ont pas assez avec les professionnels qui ont trop. 

Court-métrage « Destins croisés »
Produit par Cime Productions pour l’association HopHopFood.
Avec Jean-Rémy Martinez, Sarah Gfeller, Émilie Vaudou, Sorente Azema, Mustapha Taibi et Ali Benjelloun.

N’hésitez pas à partager les films qui auront retenu votre attention pour leur donner de la visibilité et ainsi soutenir la cause d’une association ! 💪 Vous pouvez aussi (re)voir les 4 réalisations de l’année dernière qui promouvaient l’insertion et le bien-vivre ensemble. Vous ferez par exemple la connaissance d’Alice, qui a du mal à trouver sa voie/voix et de Michel, qui retrouve sa place dans la société et redonne du sens à sa vie grâce à une activité professionnelle ayant un impact positif sur l’environnement.

APPEL À PROJETS

Pour la 3e édition du projet « Raconter pour engager », un appel à projets est ouvert aux associations. La date limite de candidature est le 1er octobre. Les projets sélectionnés bénéficieront des compétences cinématographiques des étudiants pour la réalisation de films-manifestes. C’est une opportunité unique de donner une voix aux causes qui comptent. Pour rejoindre cette aventure et catalyser le changement, répondez à ce questionnaire.

Devenez acteur d'un monde meilleur - inscrivez-vous à la newsletter !

Recevez des actions, conseils et bonnes pratiques pour vous permettre d’agir pour une société plus durable et solidaire !

Partager l’article sur

Devenez acteur d'un monde meilleur - inscrivez-vous à la newsletter !

Recevez des actions, conseils et bonnes pratiques pour vous permettre d’agir pour une société plus durable et solidaire !

6 étapes

pour mettre en place une démarche d’engagement solidaire en entreprise