Redonner du sens aux fins de carrière grâce au mécénat de compétences​

Grâce au mécénat de compétences, certains seniors réinventent leur fin de carrière. Comment ? 

En s’engageant dans une association, tout en continuant de percevoir leur salaire !

Fin de carrière

La fin de carrière est un entre-deux au goût particulier. En attendant le jour où ils seront officiellement jeunes retraité·es, les salarié·es doivent continuer d’œuvrer pour l’avenir d’une entreprise dont ils ne font déjà plus vraiment partie. La motivation baisse, la confiance en soi aussi parfois, et cela n’est bon ni pour la personne concernée ni pour son employeur.

Le mécénat de compétences fait de la dernière ligne droite professionnelle une expérience pleine de sens et valorisante. Voyons comment !

Mécénat de compétences seniors : de quoi parle-t-on ?

Le mécénat de compétences est un dispositif grâce auquel un·e salarié·e choisit de prendre du temps sur ses heures de travail pour participer à la vie associative de sa région. Appliqué aux salarié·es seniors, le dispositif permet à ces derniers de mettre en place une transition plus douce entre la vie active et la retraite.

Les missions proposées – le mécénat de compétences repose sur la base du volontariat du salarié – peuvent être accomplies à temps partiel ou complet. Il peut s’agir de quelques heures par semaine ou quelques jours par mois. Les seniors ont tendance à opter pour des fréquences et des durées plus longues. Ces préférences sont, dans tous les cas, fixées en amont et formalisées dans un avenant au contrat de travail.

Les bienfaits du mécénat de compétences en fin de carrière

👩‍🦳 Pour les salarié·es seniors

Le sentiment de délaissement voire d’inutilité qui pouvait commencer à s’installer chez le salarié senior est balayé d’un revers de la main ! Actif et même moteur dans l’association dans laquelle il décide de s’engager, il y a de fortes chances pour que celui-ci ressente le plaisir d’un regain d’énergie et de motivation. Ce plaisir s’explique aussi par le fait que l’environnement de l’association est, généralement, moins stressant que celui de l’entreprise.

picto collaborateur engage

La rencontre avec de nouvelles personnes et la découverte de nouvelles façons de travailler sont également stimulantes ! En 2021, Ouest-France a publié le portrait de Xavier Le Roux, un salarié de Pfizer désormais responsable ressources et projets à la Croix Rouge. Dans cette interview, l’ancien délégué hospitalier déclare qu’il a été « reboosté par ce changement d’activité ». Cette opportunité a en effet « été l’occasion d’un nouveau défi, de sauter dans l’inconnu. » Voilà le genre de témoignage inspirant que nous aimerions voir se multiplier !

Le saviez-vous ? 💡

37 % des salariés impliqués estiment que l’expérience de mécénat de compétences les a remotivés dans leur travail.[1]

De plus, le mécénat de compétences en fin de carrière permet de mettre un premier pied dans le milieu associatif ou d’en explorer d’autres facettes. Une façon pertinente de trouver l’association qui nous correspond, pour peut-être s’engager pleinement une fois retraité.

🏢 Pour l’entreprise

61 % des salarié·es français·es seniors considèrent que leur hiérarchie « ne porte pas un réel intérêt à leur bien-être », contre 45 % en moyenne en Europe. Offrir l’option du mécénat de compétences en fin de carrière, c’est donc démontrer qu’on se soucie encore de ses collaborateurs les plus âgés. Mieux que ça, c’est une manière de leur dire que l’on connaît leur valeur ajoutée, au point de vouloir la partager avec une bonne cause.

Bonheur au travail IPSOS
Bien-être des salariés seniors en France et en Europe - EDENRED IPSOS

Cette bonne action est récompensée d’au moins deux façons :

  • L’entreprise fait rayonner sa marque employeur grâce à l’affirmation de valeurs humaines. L’incarnation des valeurs de l’entreprise est d’ailleurs la première motivation de la démarche de mécénat (sous toutes ses formes), citée par 49 % des répondants et même par 60 % des grandes entreprises.

  • L’entreprise mécène bénéficie d’une réduction fiscale de 60 % du montant du salaire chargé du salarié mis à disposition. Ainsi, l’entreprise se dégage des ressources financières qui peuvent, par exemple, être consacrées à l’embauche d’un jeune profil. En plus d’être intéressante sur le plan financier, cette idée l’est aussi du point de vue intellectuel puisqu’elle favorise une transmission intergénérationnelle des savoirs.

🤝 Pour les associations (ou autre organisme d’intérêt général)

Les associations voient arriver des hommes et des femmes motivé·es, qualifié·es et forces de proposition, si on leur donne l’opportunité de l’être. Ces profils prennent plaisir à partager leur savoir. Ils sont souvent l’occasion de recevoir une aide sur des sujets qui ne sont pas le cœur d’expertise de l’association.

De manière générale, les retraité·es sont une ressource précieuse pour les associations, notamment en raison de leur expérience et de leur emploi du temps flexible. On sait par exemple que 48 % des présidents d’associations sont retraité·es. Comme nous l’avons expliqué un peu plus haut, le mécénat de compétences de seniors ouvre les portes du monde associatif à ces derniers. Parvenus à la retraite, il est fort probable qu’ils aient acquis un fort sens de l’engagement et souhaitent poursuivre dans cette voie.

Picto engage

Comment aménager facilement un mécénat de compétences en fin de carrière grâce à Day One ?

La mise en place d’un dispositif de mécénat de compétences dans une entreprise pouvant aussi bien être l’initiative d’un collaborateur que d’un employeur, nous vous donnons les clés de départ des deux scénarios.

👨‍🦳Vous êtes collaborateur

De votre côté, vous êtes désormais convaincu des bienfaits du mécénat de compétences pour votre pré-retraite. Mais comment être sûr que votre direction sera du même avis ? 🤔 Pas de panique, Day One vous accompagne tout au long de votre démarche. Nous sommes à vos côtés pour trouver les bons arguments puis la mission faite pour vous !

Quelles sont les prochaines étapes ?

💬 Étape n°1 : Nous contacter et nous partager les contacts de vos RH / direction.
💁‍♀️ Étape n°2 : Faire notre test de personnalité afin de recevoir des propositions personnalisées de missions correspondant à vos envies, dans des associations proches de chez vous.
🤝 Étape n°3 : Rencontrer l’association de votre choix et vivre une pré-retraite 100 % à impact positif !

🙋‍♀️Vous êtes employeur

C’est décidé, vous allez faire profiter vos collaborateurs seniors de ce dispositif gagnant-gagnant ! Vous savez cependant, par expérience, que le parcours peut être long lorsqu’on cherche à apporter un vent de nouveauté en entreprise… Ne vous inquiétez pas car, avec Day One, vous bénéficiez d’un accompagnement à la fois juridique, social et fiscal.

Quelles sont les prochaines étapes ?

💬 Étape n°1 : Nous contacter pour lancer la co-construction du programme pré-retraite active.
🚀 Étape n°2 : Lancement du programme auprès de vos salarié·es seniors.
Étape n°3 : Choix parmi 3-5 missions en fonction des envies, du profil et des disponibilités.
📄 Étape n°4 : Entretien avec l’association et signature numérique des documents légaux.
📊 Étape n°5 : Suivi du bon déroulement de la mission et de la satisfaction avec rapport d’impact.

Le choix du mécénat de compétences en fin de carrière caresse l’idée que l’on peut continuer d’apprendre et de se sentir utile à n’importe quel âge. Si cette vision du travail vous parle, vous savez maintenant par où commencer ! 👆

Devenez acteur d'un monde meilleur - inscrivez-vous à la newsletter !

Recevez des actions, conseils et bonnes pratiques pour vous permettre d’agir pour une société plus durable et solidaire !

Partager l’article sur

Devenez acteur d'un monde meilleur - inscrivez-vous à la newsletter !

Recevez des actions, conseils et bonnes pratiques pour vous permettre d’agir pour une société plus durable et solidaire !

6 étapes

pour mettre en place une démarche d’engagement solidaire en entreprise