Les 4 enjeux qui marqueront 2024

Décryptage exclusif des défis RH de l’année 2024 selon Day One

enjeux rh 2024

En 2024, la notion d’enjeux RH continuera de s’étendre bien au-delà des traditionnelles considérations salariales et avantages matériels. Un défi majeur réside dans la capacité des entreprises à appréhender les nouvelles attentes , où le sens au travail et l’engagement sociétal de l’entreprise se profilent comme catalyseurs essentiels. Un équilibre subtil entre attirer les talents, cultiver l’engagement des collaborateur·rices et assurer la pérennité financière de l’entreprise se dessine, transformant les RH en un terrain complexe et stimulant !

1. Attirer des talents dont les priorités ne sont pas toujours celles que vous croyez

Le chiffre à connaître : 55 % des actifs et 76 % des milléniaux considèrent l’engagement sociétal de l’entreprise comme plus important que le salaire.[1]

Les comptes de votre entreprise se portent bien ? Super, vous pouvez acheter tout le matériel que vous voulez : des chaises de bureau ultra confortables, des cabines acoustiques pour échanger des potins en toute tranquillité, les logiciels les plus performants du marché, etc. Vous êtes aussi en mesure de proposer des salaires attractifs. Toutefois, on ne se presse pas pour candidater à vos offres d’emploi (vous avez pourtant bien mentionné la cabine acoustique dans l’annonce et précisé le salaire, étrange…).

La raison de ce silence ? Les valeurs humaines sont heureusement difficiles à acheter. Celles-ci ont de plus en plus de poids dans un monde soumis à une crise climatique et sociétale qui ne va pas disparaître d’ici demain. Vos futures recrues doivent savoir que ces sujets préoccupent l’entreprise qu’ils envisagent de rejoindre.

Ces attentes sont particulièrement fortes chez les jeunes travailleurs, dont la vision du monde professionnel, influencée par une inquiétude pesante et croissante quant à l’avenir, se distingue de celle des générations précédentes. Un sondage de 2023[2] révèle par exemple que  82 % des jeunes accordent de l’importance au fait d’exercer un métier respectueux de l’environnement. Plus de la moitié d’entre eux (57 %) se disent même prêts à changer de travail s’ils considèrent que leur entreprise ne s’investit pas assez dans la lutte contre le changement climatique.

2. Engager ses collaborateur·rices dans la durée

Le chiffre à connaître : 2/3 des cadres se disent prêt·es à changer de travail par manque de sens.[2]

Cette fameuse quête de sens ne concerne pas que vos candidat·es. Vos salarié·es actuel·les cogitent aussi au sujet de l’impact de leur métier. Si de leurs réflexions découle un tableau qu’ils jugent peu satisfaisant, ils sont de moins en moins hésitants à prendre des décisions radicales en allant voir si l’herbe n’est pas plus verte ailleurs.

Une autre option consiste à conserver son poste, mais à s’impliquer au strict minimum. Ce fameux phénomène de « quiet quitting » a peut-être atteint son sommet pendant la pandémie, mais a malheureusement perduré après la fin de la distanciation sociale.  Ajoutez à cela le taux de turn-over et les arrêts maladie notamment pour burn-out, et vous obtenez un coût moyen du désengagement chiffré à 14 310 € par an et par salarié·e. Pensez à toutes ces cabines acoustiques que vous auriez pu acheter avec cette somme… Restez avec nous jusqu’au bout, nous vous partageons en fin d’article une solution pour raccrocher vos collaborateur·rices en perte de sens.

3. Repenser sa culture d'entreprise dans un monde du travail durablement hybride

Le chiffre à connaître : 73 % des employé·es envisagent de quitter leur entreprise si des options de travail à distance ne sont pas proposées.[5]

Nous ne savions pas s’il allait continuer à faire partie de nos vies, mais il semblerait bien que si : le télétravail, ou plus exactement le travail hybride, a été adopté par un grand nombre d’entreprises. Actuellement, 62 % des travailleurs français privilégient cette approche[6] en raison de ses avantages, notamment en termes d’équilibre entre vie professionnelle et personnelle.

Au-delà du confort indéniable qu’il procure et qui tend à devenir une norme, le travail hybride est également un argument de poids aux yeux de celles et ceux qui ont une forte conscience environnementale puisque 69 % de déplacements quotidiens en moins permettraient de réduire d’environ 3300 tonnes les émissions de CO2 par jour[7]

En parallèle, le travail hybride apporte son lot de défis pour la culture d’entreprise. Les risques incluent une communication altérée, une diminution du sentiment d’appartenance et  des difficultés d’intégration des nouveaux employés. La rédaction d’une chartre ne suffit pas à donner vie aux valeurs qui forgent la culture d’entreprise. D’ordinaire, celles-ci émergent au fil du temps dans les interactions entre collaborateur·rices, managers et parties prenantes. Ce schéma est bousculé lorsque le télétravail fait partie du quotidien de chacun·e. Les relations sont en effet plus délicates à créer et à maintenir .

Pour faire face à cet obstacle dans le temps, les entreprises vont devoir s’aligner proactivement sur ce nouveau modèle de travail avec des stratégies de communication et de leadership favorisant la transparence et des interactions régulières.

4. Rendre réel son engagement sociétal aux yeux de ses collaborateur·rices

Le chiffre à connaître : seulement 23 % des salarié·es estiment que les engagements pris par leur entreprise sont concrets et profonds.[8]

Pour avoir de la valeur aux yeux de ses collaborateur·rices, il faut apprendre à allier business et engagement sociétal. Comprenez bien que vos employé·es ne se contenteront plus de promesses. Ils désirent des preuves de votre engagement. Celles-ci se traduisent par une stratégie RSE sincère, compréhensive, et participative

Les salarié·es souhaitent de plus en plus être impliqués dans les actions de leur entreprise, d’autant plus lorsqu’elles touchent à la RSE. Cela peut prendre la forme de groupes de travail pour collecter les idées et proposer des améliorations, de formations aux enjeux RSE, ou bien d’engagement social tel que la participation à des activités bénévoles soutenues par l’entreprise. 

Incorporer ces principes dans les pratiques quotidiennes favorise un sentiment d’appartenance au sein de l’organisation. Autre avantage ? Les salarié·es seront plus à même d’évangéliser vos engagements en dehors de la sphère de l’entreprise. 

Et ceci n’est pas anodin, sachant qu’aujourd’hui 69 % des acheteurs choisissent une marque en fonction de ses engagements[9]

🪄Alors, comment braver les enjeux RH de 2024 ?

Comment séduire les talents, puis leur donner envie de rester à vos côtés ? Bien que complexes et sans solution magique, toutes ces questions pointentont en réalité vers une même réponse qui vous a été soufflée tout au long de cet article : l’engagement sociétal.

D’accord, mais comment passe-t-on à l’action ?

Voici quelques-unes des principales options pratiquées par les entreprises déjà engagées :

  • Le mécénat de compétences :  Permettre à ses collaborateur·rices d’œuvrer au profit d’un projet d’intérêt général, c’est l’objectif du mécénat de compétences. Les salarié·es volontaires participent à la vie associative sur leur temps de travail et sans perte de salaire. Grâce à ce don de jours, l’entreprise démultiplie son impact et rend sa stratégie RSE participative, tout en permettant à ses employé·es de retrouver du sens dans leur quotidien.
  • Le team building solidaire : Le team building solidaire se démarque du traditionnel team building, notamment car il permet de répondre au besoin de chacun·e de se sentir utile sans perdre de vue l’ambition de resserrer les liens entre les équipes, surtout lorsqu’elles sont en télétravail partiel. Il peut s’agir par exemple d’un événement sportif solidaire, d’une cleanwalk ou d’un atelier La Fresque du Climat.

L’engagement sociétal des entreprises émerge comme une clé pour répondre aux attentes grandissantes des employé·es et aux défis du monde de demain. En explorant cette voie, les entreprises peuvent non seulement attirer et retenir des talents, mais également renforcer leur positionnement dans un paysage professionnel en mutation dans lequel la quête de sens prend le pas sur les considérations matérielles.

Vous cherchez des associations et des actions en accord avec les valeurs de votre entreprise et les envies de chacun·e, mais vous vous demandez également comment mettre en place et diffuser une démarche solidaire en interne ?

Day One facilite l’engagement solidaire dans votre entreprise. Grâce à son réseau de solidarité de plus de 800 associations et à sa plateforme numérique personnalisable, chaque membre de l’équipe peut identifier en quelques clics l’initiative solidaire qui lui correspond. L’accès à la plateforme est rendu possible à l’initiative des entreprises qui cherchent une solution simple et rapide de s’engager. Peut-être faites-vous partie de celles-ci ?

Vous cherchez des associations et des actions en accord avec les valeurs de votre entreprise et les envies de chacun·e, mais vous vous demandez également comment mettre en place et diffuser une démarche solidaire en interne ?

Day One facilite l’engagement solidaire dans votre entreprise. Grâce à son réseau de solidarité de plus de 800 associations et à sa plateforme numérique personnalisable, chaque membre de l’équipe peut identifier en quelques clics l’initiative solidaire qui lui correspond. L’accès à la plateforme est rendu possible à l’initiative des entreprises qui cherchent une solution simple et rapide de s’engager. Peut-être faites-vous partie de celles-ci ?

Devenez acteur d'un monde meilleur - inscrivez-vous à la newsletter !

Recevez des actions, conseils et bonnes pratiques pour vous permettre d’agir pour une société plus durable et solidaire !

Sources :

[1], [4], [5], [9] MILLENNIAL EMPLOYEE ENGAGEMENT STUDY – 2016 Cone Communications

[2] Les jeunes et la prise en compte des enjeux
écologiques dans les études et le monde du travail – Pour un réveil écologique

[6], [7], [8] Le travail hybride poursuit son envolée en 2023 – Forbes

Partager l’article sur

Devenez acteur d'un monde meilleur - inscrivez-vous à la newsletter !

Recevez des actions, conseils et bonnes pratiques pour vous permettre d’agir pour une société plus durable et solidaire !

6 étapes

pour mettre en place une démarche d’engagement solidaire en entreprise