L'intercontrat comme opportunité pour booster sa démarche RSE

Optimisez le temps vacant de vos consultant·es de manière responsable pour récupérer 60 % de vos pertes tout en fidélisant et attirant les talents !

Intercontrat mécénat de compétences

Hélène n’aura plus de mission d’ici une semaine. Puis viendra le tour de Laura, puis trois jours plus tard celui de Sacha. Il va falloir occuper intelligemment tout ce beau monde et vous le savez d’expérience, cela n’est pas une mince affaire ! L’inquiétude commence à monter… On peut en effet redouter les périodes d’intercontrat voire les considérer comme un échec. On peut également choisir de les percevoir comme une opportunité en or. C’est cette stratégie positive et constructive que nous vous proposons d’adopter. 

C'est quoi un intercontrat ?

L’intercontrat est un moment de latence entre la dernière mission d’un·e consultant·e et la prochaine qui lui sera confiée. En d’autres termes, celui-ci n’a pas de projet au cours de cette période. C’est est une situation courante au sein des cabinets de conseil et des ESN (Entreprise de Services du Numérique), qui essaient alors de mobiliser leur·es consultant·es sur des activités en interne ou sur des formations.

Les risques liés à l'intercontrat

La gestion des intercontrats est un casse-tête humain et financier. Les RH ne cessent d’innover pour occuper ces périodes creuses. La grande question est : que faire en intercontrat ? Généralement, les équipes RH proposent par exemple des formations, des activités liées au développement de l’entreprise (salons, rédaction de newsletter, amélioration du site web…) ou des projets de recherche et d’innovation (CIR). L’un des objectifs est d’éviter le bore-out, c’est-à-dire l’ennui au travail. Mais ce n’est pas le seul danger !

Que faire en intercontrat

Un risque financier pour l'entreprise 💰

5 ! C’est le nombre de salarié·es actifs nécessaires pour financer 1 seul salarié·e en intercontrat.[1]

Le collaborateur en intercontrat est alors considéré comme une perte sèche pour l’entreprise. Un niveau « sain » d’intercontrat se situe entre 5 et 10 %. Au-dessus de 15-20 %, l’impact sur la marge de l’entreprise devient important et celle-ci engage même sa pérennité à long terme. 

Un risque d'anxiété et de démotivation pour le salarié 🙇‍♀️

Certain·es collaborateur·rices, conscient·es du poids de leur situation pour l’entreprise, entrent dans une période de forte anxiété. Cette dernière est intrinsèquement liée à la durée de la période de latence. Certain·es craignent même d’être licencié·es, bien que cette absence d’activité ne soit pas un motif de licenciement. 

Dans son étude sur la santé au travail[2], Capgemini indique 3 grands risques psychosociaux en cas de « durée excessive de la période d’intercontrat » : 

1 – Isolement 

2 – Stress 

3 –  Baisse de l’estime de soi 

Plus l’intercontrat dure, plus le risque de bore-out est élevé. Les salarié·es perdent en motivation et se sentent inutiles. Une situation qui affecte considérablement leur bien-être au travail.  En cas d’intercontrat trop long, il y a également un risque de perte de compétences car la formation ne remplace pas l’expérience sur le terrain. Enfin, il faut reconnaître que cette période creuse n’est pas un atout pour le CV.

Un risque de turnover élevé et une dégradation de l’image de marque🪂

Qui dit équipes malheureuses dit démissions. Un coup de massue qui augmente drastiquement le taux de turnover (renouvellement des collaborateur·rices) et dégrade la marque employeurLes ESN ont par exemple un taux de turnover  avoisinant les 20 %, alors que le taux moyen en France était de 15 % en 2021 selon l’INSEE. Des départs en cascade qui traduisent une difficulté à occuper et fidéliser les talents et qui finissent par entacher l’image de marque.[3]

Un marché de la prestation informatique et du conseil fragilisé 🪶

La pandémie de COVID-19 en 2020, puis la guerre en Ukraine en 2022 ont ébranlé l’économie mondiale.
La France n’a pas échappé à ce tourbillon et les conséquences se font encore ressentir en 2024, notamment à travers une importante inflation découlant du contexte géopolitique. Dans ce marché du travail qui reste sous tension, le recours à la prestation informatique ne fait alors plus partie des priorités des entreprises en difficulté. Cela est, au contraire, perçu comme une source de dépenses dont on peut se passer.
Dans une enquête Numeu, le manque d’opportunités commerciales est cité comme le second frein majeur rencontré par les ESN (44 %) derrière la pénurie de ressources (66 %)[4]. Raisons de plus pour chouchouter ses équipes déjà en place et trouver des arguments qui séduiront les nouveaux talents !

Comment gérer l'intercontrat (et même en tirer des bénéfices) ?

Le mécénat de compétences offre de nombreux avantages en intercontrat

Nous vous proposons une solution RH innovante qui vous aidera à gérer vos intercontrats tout en renforçant la démarche RSE de votre organisation. Vous contournerez ainsi tous les risques évoqués ci-dessus, et même plus…

Il s’agit du mécénat de compétences, un dispositif à travers lequel une entreprise met les compétences professionnelles ou humaines de ses salarié·es à disposition d’une association, sur leur temps de travail.

Et ce n’est pas tout ! Ce dispositif étant soutenu par l’État, celui-ci vous donne droit à un avantage fiscal. Vous bénéficierez d’une réduction d’impôt à hauteur de 60 % du salaire brut de vos collaborateur·rices engagé·es sur des missions d’intérêt général.

Intercontrat et mécénat de compétences

🏢 Pour l’entreprise 

+17 % de performance financière 

-57 % de turn-over 

+88 % d’image de marque

👫 Pour les salariés 

5 x plus de bien-être 

4 x plus impliqués 

2 x plus de développement des soft skills

Véritable preuve de votre engagement, le mécénat de compétences renforce votre démarche sociétale et optimise, de manière responsable, les heures de travail inoccupées de vos consultant·es. 🌱

Proposez des actions solidaires à vos intercontrats avec Day One !

Vers quelles associations se tourner ? Comment les contacter ? Auront-elles besoin des compétences de vos équipes ? Avant de vous lancer dans un programme de mécénat de compétences, mieux vaut prendre en compte l’énergie et le temps nécessaires au déploiement du dispositif. Rechercher des associations puis des missions et s’occuper de l’ensemble des démarches administratives et fiscales, c’est un métier à part entière !

Et c’est justement le nôtre, chez Day One ! En rejoignant le programme « intermission mobilisée », toutes vos démarches seront simplifiées : 

  • 🌍 Un choix parmi des centaines de missions solidaires grâce à notre réseau de plus de 800 associations
  • 🧑‍ Une équipe de facilitateurs prête à vous accompagner tout au long de la démarche
  • Des missions conçues spécialement pour les salariés en intermission
  • 📈Un rapport d’impact regroupant des indicateurs RH et RSE pour mesurer l’effet positif des actions solidaires de vos équipes
  • 📋 Des documents générés et modifiables en quelques clics (avenant au contrat de travail, convention bipartite, cerfa…)

Ils ont testé l'intermission mobilisée !

mécénat de compétences collaborateur

L’offre Day One est très intéressante et simple à mettre en place. Leur accompagnement personnalisé allège grandement la tâche, on en ressort forts d’une expérience positive. Quel bonheur de pouvoir proposer cela dans le cadre d’une période anxiogène comme l’interprojet !

Très bon contact avec une facilitatrice Day One qui a su lever mes freins à l’engagement et sentir où je pourrais m’épanouir, merci à elle !

mécénat de compétences collaboratrice
mécénat de compétences collaboratrice

J’ai été ravie de mettre mes compétences d’experte marketing au service de l’association Comité des Familles. Je vous recommande à tous de faire votre Day One !

Et vous ? À quand votre Day One ?

Devenez acteur d'un monde meilleur - inscrivez-vous à la newsletter !

Recevez des actions, conseils et bonnes pratiques pour vous permettre d’agir pour une société plus durable et solidaire !

Partager l’article sur

Devenez acteur d'un monde meilleur - inscrivez-vous à la newsletter !

Recevez des actions, conseils et bonnes pratiques pour vous permettre d’agir pour une société plus durable et solidaire !

6 étapes

pour mettre en place une démarche d’engagement solidaire en entreprise